Série d’œuvres dites totales :

La peinture est ici au service du matériau. L’œuvre est traitée dans son ensemble tridimensionnel (recto-verso, flancs). La composition s’ouvre sur son espace par un jeu de transparence.

Cette série se positionne comme le premier acte d’une recherche qui va amener l’artiste à se questionner sur ce que peut être une peinture aujourd’hui. Son cadre, ses matériaux (peut-on parler de peinture sans peinture ?). Une réflexion qui chemine à la croisée entre peinture, œuvre peinte en relief, volume et finalement installation au contact de son espace.