L’idée d’une prolifération de matériaux qui sortent et courent sur les murs. Un entrelac de matières évoque la forêt, mais une forêt nouvelle où l’homme a polissé le bois, modeler le fil de cuivre, le plastique. Comment envisager la cohésion-fusion entre les matières fabriquées par l’Homme et la Nature. Tout existe sur Terre, du pétrole, des acides, du caoutchouc.La nature a même le pouvoir d’évoluer, de muter pour survivre.

Aujourd’hui, chaque matériaux est étudié pour qu’il y est le moins de transformation, ni d’adjonction possible. Que le produit dérivé soit le plus proche de sa nature d’origine. Ce qui pourrait laisser penser que la prochaine étape est un arbre de plastique fabriquant des fruits juteux, une plante de latex transformant le sédiment en remède anti-grippe.