EMERGENCE* naît de la rencontre entre un chorégraphedanseur et un plasticien lors du tournage de l’émission “Métropolis sur ARTE“ en nov.2012, (Portait d’une ville, LYON)

____________________________________

2 artistes # un danseur # un plasticien # une terre commune # une rencontre

____________________________________

Synopsis

La Terre comme surface d’accueil. Deux êtres pénètrent ce terrain à explorer, à habiter. Les artistes découvrent chacun leur espace et l’appréhendent à leur manière. L’un aplanit le sol pour chercher son chemin. L’autre modèle, gratte,et fouille son endroit.

Un corps roule au sol, d’ailleurs. Il entre dans cette espace qui a poussé, il devient matière de l’autre. Puis de l’enseigné, il devient le guide jusqu’à former un tout.

Avancer, créer des espaces, des traces, des surfaces à appréhender pour se faire sa place, savoir d’où l’on vient, émettre des chemins, des hypothèses, des désirs pour aller plus loin.  Une aventure où le corps est terre, plasticité, architecture. Un monde sans frontière où l’être et le faire ne font qu’un.

____________________________________

Rencontre philosophique (définition WIKIPEDIA)

“La rencontre, au sens philosophique, est un évènement : c’est la conjonction de trois facteurs dont deux sont dynamiques et un statique, ou bien le plus souvent deux de ces facteurs sont statiques (ils ne bougent pas) tandis que le troisième est dynamique et vient bouleverser leur immobilité pour les fondre ensemble.

La rencontre est le résultat de cette conjonction comme nouvel élément (Emergence), un fruit.

Par éléments statiques, il est entendu que ces éléments sont dans la continuité de leur être, de leur état d’être, et par conjonction dynamique, il est entendu que l’élément en question n’est pas dans la continuité de son être : il se présente dans la rencontre comme un élément fortuit (temporel, social, conjoncturel), peu maîtrisable bien que pouvant être un objet prédictible. Ce facteur dynamique peut se trouver dans des moments sociaux prévus à cet effet (fêtes, vacances, manifestations diverses : bals, manifs, colloques, conférences, etc.) propice à son expression. Son caractère fortuit, cependant, ne pourra pas être à proprement parler provoqué, car c’est toujours la conjonction intime des trois éléments de la définition qui produit la rencontre.

On peut parler de rencontre pour deux personnes (le fruit peut être un amour, une amitié, une haine), pour deux idées (le fruit peut alors être une invention), d’évènements sociaux qui sont la conjonction d’une disposition sociale et d’un contexte social : ici l’évènement détonateur permettra à la société de s’ébrouer pour accoucher d’une forme plus moderne.

Il y a encore rencontre entre la graine et le sol qui l’accueille auxquels vient s’ajouter l’eau de la pluie.

Une découverte est toujours le fruit d’une rencontre.“

____________________________________

Suite à notre résidence de mars 2015 à la Friche Lamartine, nous continuons à développer notre projet durant le mois

Mars 2016 au FORT du BRUISSIN, centre d’art contemporain, Chemin du château d’eau, 69340 Francheville.

]…Une découverte est toujours le fruit d’une rencontre.[ extrait de la définition Wikipedia du mot émergence

____________________________________

Emergence, contient 2 étapes de créations. L’une à la FRICHE LAMARTINE de Lyon en mars 2015 et l’autre au FORT DU BRUISSIN, centre d’art contemporain, résidence Lab’Art.

Nous avons longuement réfléchi sur la notion de spectacle ou de performance. Davy étant chorégraphe, il pratique l’art de la scène. David, plasticien utilise toute sorte de médiums pour s’exprimer et notamment pour ce projet, la scène. Cette rencontre entre un chorégraphe, danseur, et un plasticien fait naître une oeuvre tant plastique que spatiale.

____________________________________

Nouveau lieu, création augmentée sur l’espace de la poudrière nord et la poudrière sud.

____________________________________

Rencontre Arts & techniques numériques, Sciences humaines

Note d’intention :

Cette 2e expérience est un croisement entre l’art plastique, la danse et les sciences humaines. Elle prend un caractère technique.

A l’aide d’une caméra infra-rouge, nous voulons capter nos mouvements et projeter simultanément des images de ce qu’il se passe à l’intérieur du corps sur un écran placé derrière nous. Ce support est envisagée comme une toile peinte en création. Chaque image, couleurs, formes sont génératrices d’un son.

Au travers de la lymphe, de globules, de cellules, de larmes, de sueur observés au microscope, l’histoire du vivant qui se déroule pour se transformer en cendre, en terre, en autre chose…

____________________________________

Le but est de faire dialoguer l’intra et l’extra, le visible et l’invisible, le fond et la forme, l’abstrait et le figuré. Réflechir à l’idée d’une entité commune qui relierait les vies.

____________________________________

Le sujet du premier volet d’émergence est la rencontre, celui du second est la découverte. Découverte de l’autre, découverte de son propre corps et de son évolution dans le temps.